Navigation – Plan du site

Éditions littéraires et linguistiques de l'université de Grenoble

À propos de R & T

Recherches et Travaux, revue de l’UFR de Lettres classiques et modernes depuis son origine, est devenue en 2006 la revue de l'Équipe de recherche Traverses 19-21 (E. A. 3748), qui fédère trois Centres de recherche : le Centre d’Études stendhaliennes et romantiques, l’Équipe Crise de la représentation et le Centre de Didactique de la littérature.

Dans une perspective moderne et contemporaine, la revue consacre ses « recherches et travaux » à la langue et à la littérature françaises et francophones du XIXe siècle au XXIe siècle, à la littérature comparée, aux relations entre la littérature et les arts, et à la didactique de la littérature. Chaque numéro est thématique et centré sur une question de littérature et/ou d'esthétique.

Politique d’édition électronique : résumés et sommaire pour les numéros récents ; texte intégral pour les numéros des années antérieures avec un délai de 18 mois.

Dernier numéro en ligne
84 | 2014
Un cinéma de poésie

Sous la direction de Didier Coureau

Si le titre, Un cinéma de poésie, s’annonce comme une affirmation, celle de l’évidente nécessité de penser une mise en relation entre deux formes de création, ce volume souhaite cependant poser de multiples questions.

Comment la poésie textuelle s’inscrit-elle dans le film, en influençant dès lors son esthétique, parfois sous la forme d’un véritable surgissement ? Comment la rencontre avec un poète et sa poésie peut-elle conférer une dimension poétique à un film ? Comment l’image filmique entre-t-elle en coïncidence avec l’image poétique, dans un rapport au mot et à sa diction mais aussi, au-delà, en rejoignant un certain esprit de poésie, état de conscience dans la perception du réel, ou de subconscient dans l’exploration du surréel ? Comment le regard porté sur les êtres et le monde se trouve-t-il métamorphosé poétiquement par les puissances métaphoriques du cinéma ? Comment l’expérience intérieure du cinéaste rejoint-elle l’expérience intérieure du poète ? Pourquoi le poète cherche-t-il parfois à s’exprimer par les moyens du film, de manière directe ou virtuelle ? Comment la forme filmique peut-elle devenir poétique, et échapper aux règles conventionnelles de la narration, par la création d’un rythme propre ?

Les quatre sections qui structurent cet ensemble reprennent, en les synthétisant, ces interrogations : « Le cinéma et les poètes », « Cinéma poétique, poétique du cinéma », « Une poésie cinématographique », « Poète spectateur, Poète filmeur, Cinéaste poète ».

  • Revues.org