Navigation – Plan du site

Éditions littéraires et linguistiques de l'université de Grenoble

71 | 2007
« L’Idiot de la famille » de Jean-Paul Sartre

Sous la direction de Julie Anselmini et Julie Aucagne
Recherches & Travaux, n° 71 (2007)
Informations sur cette image
190 pages - 13 €
ISBN 978-2-84310-111-3

On a beaucoup reproché à L’Idiot de la famille, monumentale biographie de Flaubert à laquelle Sartre voua dix ans de sa vie, l’impérialisme de sa méthode : en voulant échapper à l’érudition sourcilleuse de ses confrères biographes, à ce savoir positif et atomisant qui éparpille l’existence du sujet tout au long d’une ligne chronologique non signifiante, Sartre aurait ligoté Flaubert sur le lit de Procuste de ses propres constructions. Mais c’est oublier que Flaubert ne vient pas illustrer la méthode : c’est lui qui la fait naître, « elle se fait dans le travail même pour obéir aux exigences de son objet ». Si le récit sartrien tourne en rond, ce n’est donc pas tant le tourniquet dialectique qui est en cause que l’« étrange existence » de Gustave lui-même.

Parti d’un scandale — « un idiot qui devient génie » —, L’Idiot de la famille présente lui-même bien des aspects énigmatiques, voire monstrueux : la singularité de sa méthode, l’ambiguïté de ses visées, son hybridité générique, ses jeux de miroirs, son double fond, les trucages de sa rhétorique, la vérité de son affabulation, son inachèvement… Autant de questions que les contributions de ce volume, littéraires ou philosophiques, ont voulu affronter.

  • Revues.org