Navigation – Plan du site

Éditions littéraires et linguistiques de l'université de Grenoble

Numéros

  • 91 | 2017
    Contextualiser et actualiser les œuvres littéraires au collège et au lycée
    Recherches & Travaux, n° 91 (2017)

    Bruissant des échos d’autres époques, L’Épopée de Gilgamesh ou Madame Bovary sont-elles des œuvres qu’élèves et étudiants d’aujourd’hui s’approprient aisément ? L’enseignement de la littérature doit-il déployer des trésors d’habileté pour susciter l’intérêt des lycéens du XXIe siècle au Supplément au voyage de Bougainville de Diderot ou à telle comédie de Molière ? Ces questions ne sont pas récentes, mais la situation actuelle est particulière : qu’il soit plus ou moins bo(...)

  • 90 | 2017
    Stendhal historien
    Recherches & Travaux, n° 90 (2017)

    En dehors du roman, Stendhal a mené une véritable activité d’historien, encore assez méconnue par la critique. Au moment où naît une « nouvelle histoire » alors en voie d’autonomisation dans le champ des disciplines, il prend position, comme la plupart de ses contemporains, contre la tradition des « antiquaires » et de l’érudition et participe activement au renouvellement de la vision d’une histoire marquée par l’actualité. Quelle est donc sa situation dans le « siè(...)

  • 89 | 2016
    Les voyages en Europe des écrivains polonais (XIXe-XXIe siècles)
    Recherches & Travaux, n° 89 (2016)

    Selon l’écrivain Andrzej Stasiuk, les Polonais n’ont jamais été un peuple de voyageurs, car l’idée de partir en voyage par simple curiosité « ne peut venir à l’esprit que si nous sommes persuadés que rien n’arrivera à notre maison, si nous savons sans l’ombre d’un doute qu’à notre retour notre maison sera toujours là » (Mon Europe, 2000). Les Polonais ont rarement bénéficié d’une telle certitude. Vue de l’étranger, la Pologne apparaît d’ailleurs souvent comme un pays repli(...)

  • 88 | 2016
    Otium et écriture dans la littérature du XIXe et du XXe siècles
    Recherches & Travaux, n° 88 (2016)

    Depuis la Révolution française jusqu’à la fin du XXe siècle, le rapport entre l’otium et l’écriture définit la situation de la littérature par rapport à l’Histoire. Ce rapport nouveau, essentiellement fondé sur un sentiment d’accélération, voire d’urgence, entraîne une redéfinition de la notion. Ainsi en va-t-il des conceptions esthétiques d’auteurs tels que Leopardi, Stendhal ou Baudelaire. Si, chez des écrivains comme George Sand ou William Henry Hudson, l’otium est enco(...)

  • 87 | 2015
    Entre théâtre et jeunesse, formes esthétiques d’un engagement
    Recherches & Travaux, n° 87 (2015)

    Depuis une vingtaine d’années, le théâtre destiné à la jeunesse, qu’il soit français, francophone ou étranger en traduction française, a construit un répertoire d’une grande vitalité, modifiant en profondeur le paysage des écritures théâtrales et stimulant la création scénique contemporaine.

  • 86 | 2015
    Jouer (avec) la vieillesse
    Recherches & Travaux, n° 86 (2015)

    La multiplication des films, des chorégraphies et des pièces de théâtre mettant en scène des personnes âgées en ce début de XXIe siècle incite à s’interroger sur ce qui persiste, et sur ce qui a changé dans les interprétations de la vieillesse (interprétation portée par l’acteur, interprétations proposées par le spectateur). L’approche de ce numéro 86 de Recherches et Travaux se veut rétrospective, cherchant à éclairer le présent au regard du passé.(...)

  • 85 | 2014
    La verve
    Recherches & Travaux, n° 85 (2014)

    Sait-on ce que c’est que la verve ? Chacun peut la voir à l’œuvre, l’entendre, en parler, qu’il s’agisse de caractériser la manière d’être d’une parole vive ou le style d’un écrivain, voire d’un artiste en général. Si la notion ne revêt a priori aucune légitimité critique et brille par son absence dans la tradition rhétorique, elle affleure néanmoins avec insistance comme une possible catégorie esthétique dont on voudrait ici esquisser les contours. Car elle permet de pens(...)

  • 84 | 2014
    Un cinéma de poésie
    Recherches & Travaux, n° 84 (2014)

    Si le titre, Un cinéma de poésie, s’annonce comme une affirmation, celle de l’évidente nécessité de penser une mise en relation entre deux formes de création, ce volume souhaite cependant poser de multiples questions.

  • 83 | 2013
    L’expérience du sujet lecteur : travaux en cours
    Recherches & Travaux, n° 83 (2013)

    Qu’il soit savant ou débutant, tout lecteur refabrique le texte qu’il lit : la variété de commentaires de grands écrivains sur La Chartreuse de Parme par exemple l’atteste. La subjectivité créative du récepteur alimente les interprétations mais aussi le plaisir du lecteur : plaisir d’éprouver la tension narrative d’un récit, la connivence paradoxale avec un texte polémique, plaisir de reconstituer la figure de l’écrivain, ou plaisir esthétique enfin. Enseigner la littératu(...)

  • 82 | 2013
    Littérature et anthropologie
    Recherches & Travaux, n° 82 (2013)

    Au moment où se multiplient les questionnements sur les relations entre littérature et anthropologie, ce numéro réunit des chercheurs italiens et français relevant des deux disciplines. Sans masquer les différences méthodologiques ou culturelles, il s’agit d’interroger en commun un objet complexe qui nécessite différentes approches. C’est pourquoi les contributions proposent aussi bien des réflexions théoriques que des études particulières. De l’ethnographe écrivain (Lévi-(...)

  • 81 | 2012
    Pouvoirs du mythe dans les littératures francophones du Maghreb et du Machrek
    Recherches & Travaux, n° 81 (2012)

    Les littératures francophones du Maghreb et du Machrek se réfèrent régulièrement aux mythes les plus divers : gréco-romains (Antigone, Œdipe…), phéniciens (Didon…), berbères (la Kahina, Aïcha Kandicha…), égyptiens (Néfertiti…), témoignant d’un ­brassage de civilisations bien antérieur à la période coloniale et très vivace jusqu’à nos jours. À côté de cet héritage, on voit se dessiner de nouvelles figures (le nègre pour Kateb, la latinité au temps de l’Algérie française, le(...)

  • 80 | 2012
    La chute de l’URSS : une fin d’Empire
    Recherches & Travaux, n° 80 (2012)

    Vingt ans après les faits, les études sur l'effondrement de l’URSS et la désagrégation de l’ancien « bloc de l’est » ne manquent pas. Ce volume propose de revenir sur cette question en l’abordant sous un angle jusqu’ici inexploré. L’effondrement de l’URSS et la désagrégation du « bloc de l’est » ont-ils été perçus par les écrivains et les artistes qui en furent les acteurs et les témoins comme une fin d’empire ? Telle est la question à laquelle les études réunies dans ce v(...)

  • 79 | 2011
    Stendhal, Vienne, l’Autriche
    Recherches & Travaux, n° 79 (2011)

    Ce numéro de Recherches et Travaux rend hommage à Marie-Rose Corredor. Spécialiste reconnue de Stendhal, en France et hors de nos frontières, Marie-Rose Corredor a été responsable, de 2000 à 2012, du Centre d’Études stendhaliennes et romantiques, précieux à deux titres au moins pour l’université Grenoble 3. C’en est en effet l’un des centres de recherche les plus anciens : s’il existe, sous son nom actuel, depuis 1970, il est l’héritier d’une tradition plus longue d’études(...)

  • 78 | 2011
    La Haine de la musique
    Recherches & Travaux, n° 78 (2011)

    Peut-on parler de « haine de la musique », à l’instar de Pascal Quignard qui accuse la musique de compromission avec les camps de concentration nazis ? Si la radicalité stimule la pensée, la longue histoire des relations entre musique et littérature est en réalité nourrie d’amour et de haine, en somme de fascination ambivalente. À ce problème ancien, notre modernité a donné une acuité nouvelle. D’abord parce que, avec le romantisme, la consécration de l’absolu musical est (...)

  • 77 | 2010
    Le devenir-roman des Mythologies de Barthes
    Recherches & Travaux, n° 77 (2010)

    Les Mythologies de Roland Barthes appartiennent aux années 1950, à la France mouvementée de la IVe République, dont elles donnent une vision critique (la sémioclastie) et sensible à la fois. Inscrit dans son époque, le livre de Barthes nous parle encore, cinquante ans plus tard, par la permanence des sujets, par la pertinence d’un regard qui met les outils de la linguistique au service d’une passion de l’intelligibilité. On connaît mal une autre forme de postérité, il est (...)

  • 76 | 2010
    Écrire en temps de détresse : le roman maghrébin francophone
    Recherches & Travaux, n° 76 (2010)

    « À quoi bon des poètes en temps de détresse ? » : cette célèbre question posée par Hölderlin traduit souvent le désarroi des écrivains (y compris dramaturges et romanciers) confrontés aux horreurs de l’histoire. Que peuvent les mots — et principalement les mots de la littérature — dans un monde saigné par la colonisation ou le terrorisme ? La « décennie noire » que connaît l’Algérie à la fin du XXe siècle correspond au développement d’une importante littérature, principal(...)

  • 75 | 2009
    L’Autoportait fragmentaire
    Recherches & Travaux, n° 75 (2009)

    Dans la littérature et l’art contemporains, un certain nombre d’œuvres se définissent plus ou moins explicitement comme des autoportraits, tout en assumant, et même en revendiquant, une structure fragmentaire. Faites de pièces et de morceaux, hétérogènes, discontinues, recourant souvent à des supports multiples, elles s’inscrivent cependant dans la référence à un sujet unique, clairement identifié, à défaut d’être toujours unifié.(...)

  • 74 | 2009
    « Le ton Stendhal »
    Recherches & Travaux, n° 74 (2009)

    La critique spécialisée laisse peu de zones d’ombre dans l’œuvre stendhalienne. Un sujet, toutefois, n’a peut-être pas reçu toute l’attention qu’il mérite, en dépit de Paul Valéry, qui l’indiquait comme une notion clé de la poétique de l’auteur de La Chartreuse : le ton.
    L’une des raisons qui expliquent cet oubli tient peut-être d’abord à ce qu’il s’agit là d’une notion théorique floue, et le cas Stendhal peut fournir l’occasion d’apporter sur cette question quelques écl(...)

  • 73 | 2008
    Écriture d’invention et ateliers d’écriture
    Réflexions et pratiques didactiques pour aujourd’hui
    Recherches & Travaux, n° 73 (2008)

    Dans le contexte scolaire actuel, l’enseignement-apprentissage de l’écriture a une situation complexe et problématique : au foisonnement des recherches en didactique s’oppose une certaine insuffisance des pratiques dans les classes de l’enseignement secondaire, la persistance d’une représentation qui toujours donne le pas à  la lecture sur l’écriture, mais aussi des prescriptions limitées et marquées par des retours en arrière dans les programmes officiels nouvellement ado(...)

  • 72 | 2008
    De l’hypertexte au manuscrit
    L’apport et les limites du numérique pour l’édition et la valorisation de manuscrits littéraires modernes
    Recherches & Travaux, n° 72 (2008)

    À l’heure où les technologies numériques entraînent inévitablement le développement de l’édition électronique en parallèle de, voire en concurrence avec, l’édition imprimée, ce mouvement de dématérialisation semble susciter par réaction un intérêt croissant pour les manuscrits, peut-être parce que, dans leur matérialité, ils mettent sous nos yeux la « chair » du texte, son état naissant, ses transformations, son « épaisseur ».(...)

  • 71 | 2007
    « L’Idiot de la famille » de Jean-Paul Sartre
    Recherches & Travaux, n° 71 (2007)

    On a beaucoup reproché à L’Idiot de la famille, monumentale biographie de Flaubert à laquelle Sartre voua dix ans de sa vie, l’impérialisme de sa méthode : en voulant échapper à l’érudition sourcilleuse de ses confrères biographes, à ce savoir positif et atomisant qui éparpille l’existence du sujet tout au long d’une ligne chronologique non signifiante, Sartre aurait ligoté Flaubert sur le lit de Procuste de ses propres constructions. Mais c’est oublier que Flaubert ne vie(...)

  • 70 | 2007
    Les « Lettres d’un voyageur » de George Sand
    Une poétique romantique
    Recherches & Travaux, n° 70 (2007)

    Depuis plus de trente ans que les œuvres de George Sand renaissent à l’édition et suscitent à nouveau le commentaire, la situation des Lettres d’un voyageur ne laisse pas d’être paradoxale : il n’est pas de spécialiste du romantisme qui ne reconnaisse à ce recueil de douze « lettres » une place de premier ordre dans l’œuvre de Sand comme dans l’invention d’une prose lyrique. Et pourtant l’ouvrage continue à intimider le discours critique : alors que, de George Sand, le con(...)

  • 69 | 2006
    Du comique dans le théâtre contemporain
    Recherches & Travaux, n° 69 (2007)

    À la fin du printemps 2004, le théâtre de Serge Valletti déferlait sur la scène grenobloise : durant trois semaines, le public se voyait proposer une vingtaine de spectacles, lectures et rencontres. C’était l’occasion de s’interroger non seulement sur un auteur qui restait peu étudié par les universitaires, mais aussi, plus largement, sur la présence du comique dans le théâtre contemporain.(...)

  • 68 | 2006
    Fictions biographiques et arts visuels, XIXe-XXIe siècles
    Actes du colloque Fictions biographiques, XIXe-XXIe siècles. Université Stendhal-Grenoble 3, 11-14 mai 2004
    Recherches & Travaux, n° 68 (2006)

    Des Portraits imaginaires de Walter Pater aux recueils de vies de peintres de Pierre Michon ou de Christian Garcin, la littérature moderne et contemporaine achève le processus de métamorphose de l’ancienne tradition biographique. S’emparant de personnages authentiques pour en faire des êtres de rêve et de fiction, elle révèle le pouvoir évocateur de toute vie, obscure ou glorieuse, infâme ou célébrée.(...)

  • 67 | 2005
    Rire et littérature
    Mélanges en l’honneur de Jean Serroy
    Recherches & Travaux, n° 67 (2005)

    Il serait vain de prétendre rendre compte, en quelques pages, de la foisonnante diversité des objets de recherche dont s’est emparé Jean Serroy au fil de sa carrière. Une question, pourtant, tient dans son œuvre de chercheur une place essentielle : celle des rapports entre le rire et la littérature. Une question dont l’auteur de Roman et réalité n’a cessé d’explorer les multiples facettes, habité par cette conviction qu’il « il n’est rien de plus sérieux que le rire ». C’e(...)

  • Revues.org