Navigation – Plan du site

Éditions littéraires et linguistiques de l'université de Grenoble

77 | 2010
Le devenir-roman des Mythologies de Barthes

Sous la direction de Guillaume Bellon et Pauline Vachaud
Recherches & Travaux, n° 77 (2010)
Informations sur cette image
158 pages - 13 €
ISBN 978-2-84310-187-8

Les Mythologies de Roland Barthes appartiennent aux années 1950, à la France mouvementée de la IVe République, dont elles donnent une vision critique (la sémioclastie) et sensible à la fois. Inscrit dans son époque, le livre de Barthes nous parle encore, cinquante ans plus tard, par la permanence des sujets, par la pertinence d’un regard qui met les outils de la linguistique au service d’une passion de l’intelligibilité. On connaît mal une autre forme de postérité, il est vrai plus inattendue : le roman. En quoi peut-on parler d’un « devenir-roman » des Mythologies ? Depuis Les Choses de Perec, clairement inscrites dans le sillage de Barthes, le remarquable renouvellement des formes romanesques à la fin du XXe siècle en France témoigne de la fécondité du livre paru en 1957 : des écrivains comme Toussaint, Vargas, Echenoz dialoguent, peu ou prou, avec la sémiologie barthésienne et font du roman l’espace privilégié d’une interrogation sur les mots et les choses.

  • Revues.org